Environnement : Economie d’énergie
21 avril 2011
Pensées : Guy Bedos
25 avril 2011

Les insecticides ont une efficacité en rapport direct avec la toxicité des produits

Les insecticides d’origine végétale à base de pyrèthres ( poudre obtenue par les fleurs séchées
de certaines sortes de chrysanthème ) ont un effet paralysant sur les insectes sans les tuer obligatoirement,
ils sont faiblement nocifs pour les humains.

Les insecticides organiques de synthèse tels que le DDT sont très efficaces mais très nocifs.

Ces insecticides se présentent sous 2 formes :

en bombes aérosols et en plaquettes avec ou sans diffuseur.

 1/ Les bombes aérosols :

Utilisées rationnellement, présentent peu de danger à condition de ne pas en faire une surconsommation
car les particules diffusées sont absorbées par les muqueuses digestives et bronchiques.

Recommandations : une pression de 1 seconde par 10 m3.

Attention aux produits d’alimentation.

Attention aux flammes : les produits sont inflammables.

Ne pas acheter des bombes cabossées ( risque de surpression ).

Ne pas jeter les bombes vides au feu.

2/ Les plaquettes avec ou sans diffuseur :

Ces plaquettes sont à base d’organes de synthèse.
 
Elles s’évaporent lentement en diffusant dans l’air ambiant des vapeurs toxiques
à concentration assez faible.

Mais de toutes façons, il est déconseillé d’utiliser ces plaquettes dans les chambres à coucher d’enfants,
de personnes âgées ou de malades, de même que dans les cuisines et les salles à manger.

Précautions à prendre :

Maintenir ces plaquettes hors de la portée des enfants.

Ne pas les placer dans des endroits où la rapidité de l’évaporation dans l’air ambiant peut être modifiée,
tels que courants d’air, endroits très chauds ( ce qui accélère l’évaporation et est donc inefficace ).

3/ Les répulsifs locaux :

Ce sont les crèmes, les gels, les lotions dont l’odeur provoque chez les insectes un réflexe de fuite. 

Ils sont souvent associés à une essence telle que citronnelle, menthol. 

Ce sont des produits +/- efficaces.

Ces produits sont à appliquer sur la peau, ils ne sont ni toxiques, ni irritants, même pour les bébés.

Mais, toutefois, il faut éviter de les appliquer sur les muqueuses ou sur les lèvres et les paupières. 

Il faut donc prendre la précaution de se laver les mains après usage.

Mais on peut éviter l’usage de ces produits.

Pour cela, il y a des moyens efficaces et très simples d’empêcher les moustiques
d’entrer dans la maison, spécialement dans les chambres à coucher.

Ne pas allumer la lumière avant de fermer la fenêtre ;

Si vous désirez garder la fenêtre ouverte, utilisez une moustiquaire.

Pour les bébés, ce qui est le mieux, c’est de fixer un voile au-dessus du berceau.

Il existe également, pour tenir les moustiques à l’écart, des petits appareils à brancher
sur les prises de courant, avec une petite plaquette à insérer chaque soir, une heure avant le coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *