Alimentation : Les Tisanes
19 juin 2011
Wallonie : La Cathédrale Notre-Dame de Tournai
24 juin 2011

 

Si vous travaillez dans le privé ou si vous êtes fonctionnaire fédéral, vous pouvez demander de bénéficier de pauses d’allaitement qui vous permettent d’allaiter et/ou de tirer le lait sur votre lieu de travail.

Depuis le 1er juillet 2002, la Belgique dispose d’une réglementation légale par rapport aux pauses d’allaitement :

une pause dure une demi-heure.

 

Si votre journée de travail comprend 4 heures ou plus, vous avez droit à une pause; si vous travaillez au moins 7,5 heures par jour, vous avez droit à 2 pauses.

Le droit aux pauses d’allaitement est valable jusque 7 mois après l’accouchement. 

 

Vous voulez bénéficier des pauses d’allaitement ?

Informez votre employeur 2 mois avant le début présumé de la pause d’allaitement. 

Chaque mois, vous devrez envoyer une attestation de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE), voire une attestation médicale à la mutualité.

Le contrat de travail est suspendu pendant la durée de la pause d’allaitement , ce qui signifie que votre employeur ne vous doit aucun salaire. 

Vous toucherez toutefois une indemnité de la mutualité, à savoir 82% du salaire brut plafonné. 

Depuis le 1er janvier 2004, un précompte professionnel de 11,11% est déduit de ce montant.

 

Si vous travaillez 2 à 4 heures par jour, vous pouvez nourrir votre enfant à la maison. 

Si vous habitez près de votre lieu de travail, si l’entreprise dispose d’une crèche ou si le baby-sitter amène le bébé, vous pouvez allaiter au travail.

 L’employeur mettra à disposition un local non-fumeurs.

S’il est impossible de nourrir votre enfant au boulot, l’employeur mettra à disposition un local où vous pouvez tranquillement tirer le lait.

 

2 Comments

  1. Mousse dit :

    Bonjour ma belle,
    Je n’ai pas très facile pour te lire, la cause la couleur de l’écriture.
    Il y a longtemps que je n’ai plus ce problème.
    J’ai eu du lait, plus qu’une vache normande, après deux ans, j’étais encore trempée.
    Mon Dieu, j’en ai nourri des loulous.
    La pause n’existait pas, je tirais mon lait, quelle aventure !
    C’est bon a savoir.
    C’est l’été, je ne vois rien, où est passé le soleil ?
    Bonne fin de journée.
    Bisous.

  2. celine dit :

    Bonjour, cette photo est elle libre de tout droit? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *