Animaux : Les Abandons
30 juin 2011
Santé : Prévention de l’arthrose
2 juillet 2011

 

Ce n’est pas parce que l’on vit ensemble depuis de longues années qu’il convient d’abandonner les petits égards quotidiens qui rendent l’existence + douce et + facile.  Là est sans doute la + infaillible recette du bonheur conjugal !

 

deux.pngPar exemple, le mari devra toujours s’effacer pour laisser passer sa femme.  Il l’aidera à enfiler son manteau ou à le retirer.  Il ne la laissera jamais porter des paquets ou des fardeaux trop lourds.  Il lui laissera partout le meilleur siège, ramassera l’objet qu’elle vient de laisser tomber, et retirera toujours sa cigarette pour lui parler.

Il prendra part aux corvées ménagères dans la mesure de son temps disponible et s’abstiendra de lire le journal à table !

De son côté, la femme fera montre de la même courtoisie.

 

Cette double attitude, même si elle n’est qu’apparence, aura le meilleur effet sur les enfants et préviendra bien des conflits futurs.

L’argent est trop souvent à l’origine de graves mésententes entre les époux.  C’est pourquoi il est bon de convenir, au début du mariage, comment l’argent du ménage sera employé.

 

Si les 2 époux ne sont pas d’accord sur un sujet ou sur un autre, s’ils ont des reproches à se faire, qu’ils attendent pour cela d’être en tête-à-tête.  Qu’ils ne prennent jamais les autres, intimes ou étrangers, pour arbitres : c’est, hélas, courant et toujours d’un goût détestable.

Rien ne peut aux yeux d’autrui donner de vous une opinion + lamentable que de laisser échapper à haute voix des réflexions peu amènes sur votre conjoint.

 

Observez donc toujours en public l’attitude la + correcte.  Evitez les disputes, c’est parfait.  Mais ne tombez pas dans l’excès inverse en vous livrant à des effusions de tendresse, ou à des récits sur votre vie privée, qui ne regardent absolument personne d’autre que vous deux !

 

1 Comment

  1. Mousse dit :

    Bonjour ma belle,
    J’ai mon nouveau PC, je suis perdue, il faut que je m’habitue.
    Quand je lis, je suis rassurée j’ai du savoir vivre et mon mari aussi !
    Que j’ai horreur des personnes qui s’envoient des mots d’oiseaux devant tout le monde.
    Ou ceux qui s’embrassent sans vergogne, c’est d’un vulgaire.
    Ou, je suis vieux jeu !
    Le savoir vivre, ce n’est plus comme avant malheureusement.
    Il faudrait l’afficher sur tous les murs pour certains !
    Bon week-end, il ne fait pas beau ce samedi, j’en ai marre.
    Je t’embrasse bien fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *