Santé : Le rhume des pieds
22 septembre 2012
Le vélo
28 septembre 2012

 

 

 

Embarassé

Règles de Base :


Chez elle, une maîtresse de maison doit présenter ses invités, au fur et à mesure de leur arrivée, à toutes les personnes qui se trouvent déjà là.



 

savoir vivre,presentation



Pour être présenté, on doit être debout, mais une personne âgée peut rester assise. Une femme à qui l’on présente un homme reste assise également.

La courtoisie veut que l’on présente toujours un homme à une femme, et les personnes les plus jeunes aux plus âgées.

Toutefois, la hiérarchie, la valeur ou la dignité régissent aussi l’ordre des présentations.

Ainsi une jeune femme est présentée à un prêtre, à un homme âgé, à un personnage officiel.  Mais ceci reste une exception : en général, c’est une grave incorrection que de nommer une femme la première.

C’est toujours le supérieur, par la situation ou par l’âge, qui doit tendre la main le premier.

Entre homme et femme, c’est la femme qui tend la main la première, excepté quand elle est présentée à un ecclésiastique.

Une jeune fille ne doit pas tendre la main la première, quand elle est présentée à des personnes plus âgées. Elle se lève et s’incline légèrement.

S’il s’agit de jeunes gens de son âge, elle reste assise et tend la main.



2PeterPan11_ressucit_e9e




3 Comments

  1. patriarch dit :

    C’est toujours une corvée pour moi, en dehors de “mon monde”… Bises et belle soirée

  2. Sabine dit :

    Coucou Cassandre !
    Enfin j’arrive dans ton univers …
    J’adore ton “bazar”, j’aime partout où l’on peut “piocher” au gré de nos envies et de nos fantaisies !
    Ah, la courtoisie ! Pour moi, c’est savoir lire dans les yeux d’un mendiant …(par exemple)
    Et puis, chez les gens trop polis, on a peur, on s’ennuie…Les princesses ne rêvaient que d’une chose : aller courir en haillons dans les bois et se barbouiller toute la figure de fruits sauvages !
    Bisous bisous : sabine.

  3. ecureuil dit :

    j’aime bien toutes ces règles de savoir vivre, malheuresement la vie ne s’y prête plus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *