Santé : Maladies cardio-vasculaires (4)

Santé : Maladies cardio-vasculaires (3)
22 février 2013
Bien-Etre : Homéopathie, question de sentiments
28 février 2013

 

 

 

 

coeur.jpg

 

 

Un essouflement après un effort minime :

S’il se produit lors d’un effort insignifiant ( il peut s’accompagner parfois d’une accélération du rythme du coeur et/ou d’un gonflement des jambes), c’est un signe d’insuffisance cardiaque.

Cet essouflement sans cause montre que le coeur se contracte avec – de force, éjectant un volume de sang insuffisant à chaque contraction.

Cette affection est favorisée par l’hypertension, mais peut aussi être une complication d’infarctus, ou apparaître avec l’âge et la fatigue du coeur.

Ce qu’il faut faire :

Divers médicaments sont prescrits : des diurétiques, dérivés de la digitaline, qui augmentent la force du muscle cardiaque, et des vasodilatateurs, qui dilatent les veines et les artères, facilitant ainsi le travail du coeur.


 

Et la mort subite ?

Le coeur s’arrête de battre brutalement. 

Cette mort est souvent provoquée par un infarctus massif, mais aussi parfois par un trouble de conduction (des contractions cardiaques anarchiques provoquant un arrêt circulatoire), ou par la contraction d’une artère (sorte de crampe) qui réduit son calibre lors d’efforts violents, même chez des sujets jeunes aux artères saines.

 

Comment le coeur peut souffrir :

Notre coeur a besoin d’être nourri en oxygène par une bonne irrigation en sang, assurée par les artères coronaires.

Lorsque du cholestérol se dépose sur celles-ci, le sang circule – bien.  Au-delà d’un certain encrassement, le coeur manque d’oxygène lors d’efforts : il s’agit de l’angine de poitrine.

Un jour, un caillot de sang bouche une artère, ….C’est l’infarctus.  Une partie du coeur, sans oxygène, est détruite en qq heures.. 

Si elle est limitée, cela permet une vie normale.  Sinon, il s’ensuit des troubles du rythme, un essouflement….

Si le coeur est massivement détruit, il cesse de battre…

 

 

10 Comments

  1. godelieve dit :

    Je viens de vérifier: le mient bat toujours. C’est bon signe, donc ?

  2. patriarch dit :

    Chez moi, il bat souvent fort, mais c’est lorsque je fait , même un petit effort, car j’ai du mal à repirer. (Asbestose) Et cela ne s’améliore pas, mais je le sais…
    Bon après midi avec bises

  3. Marité dit :

    Bouuhhh !!! Je flippe, je flippe… Pas de tension, ni de cholestérol, ni d’essoufflement, mais les années… ma bonne dame… qui s’enchaînent inexorablement !!!
    BISOUS

  4. rené dit :

    Bonjour cassandre
    je passe prendre de tes nouvelles ??
    Je te souhaite un très bon mercredi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  5. julie dit :

    Il faut bien mourir de quelque chose… du coeur c’est la façon la plus rapide, par contre il ne faut pas se louper ! Tu t’imagine Cassandre, grâce à tes posts, des êtres n’arrivent plus à se débarrasser de leurs autre moitié ? :(( Je plaisante, merci même pour ces conseils, qui peuvent parfois sauvé la vie quand c’est fait à temps. Passes une belle soirée. Bisous.

  6. Willow dit :

    Hello, j’espère que le mercredi a été bon malgré le froid. Tu es au coeur du sujet lol

  7. rené dit :

    Bonjour cassandre
    Je te souhaite un très bon jeudi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  8. Le coeur… si important dans tous les sens…. Il faut en prendre soin, comme un trésor.

  9. julie dit :

    Coucou Cassandre, hier soir j’ai laissé un comm, apparemment il n’est pas passé ! Je disait que il faut bien mourir de quelque chose et que du coeur (à condition de ne pas se louper) c’était l’idéal: rapide et sans trop souffrir. Bien sûr, je ne suis pas pressé :))))) Merci pour tes quatre posts, ils sont vraiment utiles. Passes une bonne journée. Bisous.

  10. Rien que le fait de lire tes lignes, j’ai envie de partir en courant LOL Ca fait froid dans le dos ; vive la vie saine quand même, sans viande et avec un minimum d’activités 😉
    Chamitié
    Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *