Beauté : Les essences du bien-être

 

 

 

Puissants concentrés d”énergie, les huiles essentielles détiennent la force nourricière des plantes.

Les huiles essentielles font partie de l’histoire de l’humanité.

En Inde, la médecine ayur-védique les emploie depuis + de 7000 ans.

 

Chinois, Egyptiens, Romains, Grecs, Hébreux et Arabes en ont fait grand usage.

Un temps démodées par la science moderne, les revoilà poussées par le vent du futur.

 

Aux USA, des marques d’avant-garde s’appuient sur leurs vertus pour “recréer les liens entre le corps et l’esprit” et apporter bien-être et harmonie. 

Leur succès est fulgurant.

 

 

Pour le cuir chevelu :

 

Beauté et vigueur des cheveux passent par le bon équilibre du cuir chevelu.

Terrain richement irrigué et finement innervé, donc particulièrement réceptif.

Mais aussi terrain propice au développement de germes, sources d’irritations.

Les vertus stimulantes, assainissantes et apaisantes des huiles essentielles y font merveille.

 

 

Les huiles essentielles comme anti-chute :

 

Les chutes se produisent là où les germes sont nombreux.

Les huiles essentielles ont des pouvoirs antiseptiques et antifongiques extraordinaires, qui permettent d’assainir le cuir chevelu.

 

Les propriétés thermiques des essences :

L’orange provoque un échauffement qui stimule les échanges cellulaires. 

La menthe est un excellent anesthésique.

 

 

Pour le visage :

De + en + fréquemment, les huiles essentielles apparaissent dans la formule des soins pour le visage. 

Mais leur valeur n’est pas toujours exploitée à fond. 

Soit elles sont en trop faible quantité pour être actives et n’ont qu’un pouvoir parfumant, soit elles ne sont pas dans un support approprié.

 

C’est dans les huiles végétales qu’elles ont la meilleure efficacité : en effet, dès qu’elles sont appliquées, elles quittent l’huile pour filer dans la peau.

 

Les huiles essentielles assurent aux cellules un environnement idéal, qui permet de bons échanges, donc un renouvellement régulier et harmonieux.

 

 

 

Cuisine : Battre des blancs d’oeufs en neige

 

 

 

blancs_d_oeufs_en_neige_670.jpg

 

 

C’est une opération délicate : il faut d’abord s’assurer que le récipient utilisé est bien propre.

Il ne doit pas y avoir de trace de jaune d’oeuf.

Pour obtenir un bon résultat, il faut utiliser soit un fouet à blancs d’oeufs, soit un batteur électrique.

 

Au commencement, il faut battre à vitesse réduite et augmenter progressivement la vitesse.

 

La préparation est terminée qd les marques du fouet restent bien imprimées dans les blancs en neige.

 

Pour rendre les blancs + fermes, on peut y ajouter un peu de sucre impalpable.

Cette opération est décrite par le terme “serrer des blancs en neige”.

 

 

Loisirs: Lecture : La demi-pensionnaire de Didier van Cauwelaert

 

 

 

pensionnaire.jpg

 

 

Amour fou :

 

Thomas est tombé bien bas : des pistes enneigées du Grand-Bornand où il exerçait le métier de pisteur, il se retrouve derrière un bureau parisien de renseignements d’une société de droits d’auteur.

Illusions perdues et destin à vivre sous forme d’expiation.

Mais Thomas n’a pas prévu le chamboulement émotionnel que va provoquer la requête d’une vieille dame originale : pourrait-il remplacer, dans le coeur de sa fille, son mari disparu ?

 

 

Didier van Cauwelaert a écrit un roman léger, frais, délicieux. 

On se laisse emporter sans résistance par cette histoire d’amour particulière dont on ressort le sourire aux lèvres.

 

 

Jardin : L’anémone blanda

 

 

A planter en automne ….

 

anémona blanda.jpg

 

 

Appelée aussi ‘ anémone grecque’, elle doit son succès à une floraison précoce et abondante ( mars-avril ).

 

La choisir de couleur blanche ( White Splendour ), rouge ( Radar ), rose ( Charmer ), ou violette ( Blue Shades ) et la planter jusqu’à fin octobre par grosses touffes distantes de 3 à 5 cm et à 5 cm de profondeur.

 

Elle se plaira à l’ombre comme au soleil.

 

On peut l’associer à des tulipes ou des nivéoles.

 

 

Santé : Vitamines : la santé en lettres

 

 

 

La santé sous forme de produits prêts à consommer, voilà le nouveau battage publicitaire de ces dernières années.

Des compléments nutritionnels, de la margarine et des yaourts avec un peu de ceci ou de cela, on est matraqué par la publicité pour les aliments supposés améliorer notre santé physique et mentale.

 

 

 

santé,vitamines,chiffres,lettres

 

 

Continuer la lecture de « Santé : Vitamines : la santé en lettres »

Beauté : Le miracle du coup d’éclat

 

 

 

beauté,miracle,coup,éclat

 

 

Etre belle d’un coup de baguette magique ?

 

On en rêve toutes.

Surtout certains matins, lorsque, la veille, la soirée s’est prolongée.

Ou bien encore lorsqu’il faut se refaire une beauté en 30 secondes pour aller dîner.

 

 

Quels produits choisir pour avoir la mine radieuse alors qu’a priori tout s’y oppose ?

 

Aujourd’hui, c’est vrai, certains produits font des miracles.

En qq gouttes d’une essence  ou d’un sérum ou grâce à un masque TGV qui peut même se garder sous le maquillage toute la soirée, on peut retrouver en un rien de temps un teint éclatant.

 

Il faut savoir cependant que, comme leur nom l’indique, les “coups d’éclat” ont un effet limité :

leur durée de vie est d’environ 4 heures, avec qq petites variantes selon l’état de fatigue dans lequel on se trouve, mais aussi selon le type de produit choisi.

C’est le cas notamment des masques express qui, le temps d’une pause, agissent tel un coup de fouet énergique et revitalisant.

Souvent présentés sous forme de gel, ils vont en outre “défroisser” les traits, faisant ainsi disparaître instantanément toute trace de fatigue.

 

A noter pour les grandes occasions : certains masques, particulièrement astucieux, n’ont pas besoin d’être rincés.

Il suffit d’attendre 5 à 10 minutes (le temps de le laisser sécher) pour se remaquiller.

Un peu de fond de teint, un coup de blush et le tour est joué !

 

Les produits coup d’éclat doivent leurs résultats à une action mécanique.  Ils forment sur la peau un film adhérent continu, qui provoque une tension de surface sur l’épiderme.

Certains même provoquent une légère vasodilatation locale qui donne l’effet “bonne mine” recherché.

 

Un conseil  cependant, il faut tout d’abord faire un essai afin de vérifier que l’on tolère bien ce type de produit.

Et surtout ne pas l’utiliser tous les jours.  Ce n’est pas sa vocation.

 

Mais depuis qq années, les marques ont mis au point une nouvelle génération de produits qui combine justement le principe du coup d’éclat à une action en profondeur.

Redynamisants, ils agissent alors sur les conséquences directes de la fatigue : peau sèche, sensibilité exacerbée, perte de fermeté et de tonicité, teint gris et, comme toujours, accentuation des rides.

Véritables traitements de choc, ils s’utilisent en cure.

 

 

Mais, ingénieux, ces produits malins ont l’incomparable qualité de montrer leurs effets qq minutes seulement après leur 1ère application.

Coup d’éclat à part entière, ils permettent non seulement de garder la face en beauté, mais aussi de retrouver en qq semaines une vraie bonne mine et les traits reposés du réveil au coucher.

 

 

 

Environnement : Le choix pour une mer vivante (3)

 

 

 

environnement,choix,mer,vivante,éviter

 

 

Certaines méthodes de pêche capturent par accident des requins, dauphins, tortues et oiseaux de mer qui meurent dans les filets.

D’autres endommagent ou détruisent les fonds marins.

L’élevage des poissons peut être une solution mais provoque parfois des problèmes environnementaux graves comme la pollution de l’eau ou la diffusion de maladies vers les poissons sauvages.

 

 

Voici les sortes de poissons qui doivent être évités à cause de la “surpêche”.

 

Anguille ( Europe )

Barbue ( mer du Nord, eaux occidentales )

Baudroie ( Atlantique Nord – Est )

Buccin ( mer du Nord, Manche )

Coquille St Jacques ( eaux occidentales )

Crevette ( Tropiques )

Espadon ( pays divers )

Flétan atlantique, du Groenland ( Atlantique Nord )

Grande lingue ( Atlantique Nord- Est )

Loup de mer ( Atlantique Nord – Est )

Morue ( cabillaud ) ( mer du Nord , eaux occidentales )

Plie ( mer du Nord, Manche, mer Celtique )

Poulpe ( Atlantique )

Raie ( Atlantique Nord – Est )

Requin ( Atlantique Nord – Est )

Sébaste ( Atlantique Nord – Est )

Sole ( mer du Nord, Golfe de Biscaye, mer Celtique )

Thon rouge ( pays divers )

Turbot ( mer du Nord, eaux occidentales )

Vivaneau campêche ( pays divers )