Les troubles alimentaires

Beauté : Conseils de maquillage
27 octobre 2016
Santé : L’intolérance au lactose
2 novembre 2016

Tentons de lever le voile sur ces troubles de l’alimentation qui connaissent une forte augmentation depuis plusieurs années chez les adolescentes et les jeunes adultes.

Symptômes possibles :

 – Troubles des règles.

– Endommagement de l‘émail dentaire lié aux vomissements multiples.

– Augmentation du volume des glandes salivaires, maux de gorge, voix rauque, sensation de brûlure derrière le sternum suite aux vomissements répétés.

Diarrhée et lésion de la paroi intestinale par utilisation excessive de laxatifs.

Tension artérielle basse.

– Carence en potassium ( qui peut provoquer des troubles du rythme cardiaque, un arrêt du coeur, des crampes musculaires, des lésions rénales, des crises d’épilepsie).

– Dans quelque cas ( rares ), la paroi de l’estomac peut se déchirer.

Excès de poids pendant la période de récupération, rendant la récupération difficile.

– Souvent, troubles de la concentration et du sommeil, symptômes dépressifs voire idées de suicide.

– Absence de nuance dans les jugements.

-Des difficultés à communiquer, à exprimer ses émotions.

-La survenue récurrente de crises de boulimie, ce que l’on nomme le « binge eating » ;

Ensuite, survient cette irrésistible envie de manger le + vite et le + possible, de préférence, des produits sucrés ou très caloriques.

 

+ l’anorexie et la boulimie sont détectées et traitées rapidement, et par conséquent, + le patient est jeune, + il y a de chance que le traitement soit couronné de succès.

Aucune famille n’en porte l’entière responsabilité.

Environ la moitié des patients atteints de troubles alimentaires sévères et prolongés guérissent complètement.

 

Une approche multidisciplinaire est indispensable :

Pour traiter les véritables causes, une psychothérapie est nécessaire ( thérapie familiale, comportementale ou thérapie de groupe ) ;
+ les parents sont conscients, confiants et informés, + grandes sont les chances de guérison rapide.

Les patients anorexiques doivent habituellement commencer par reprendre du poids ( d’où un suivi par un diététicien ) ;

Les médicaments peuvent parfois se justifier, tels les antidépresseurs dans certains cas de boulimie.
Pour une personne boulimique, le traitement consiste à diminuer la fréquence des crises.

 

 

 

3 Comments

  1. nays dit :

    bonsoir Cassandre
    heureusement je n’ai jamais souffert de ces troubles…c’est pas marrant du tout a vivre et comme tu dis un soutien est nécessaire a ces personnes..elles souffrent 🙁
    bon dim
    bisous et a Pirate ♥♥

  2. dom dit :

    Les troubles alimentaires sont souvent très difficiles à cerner …
    Ma soeur a été anorexique, c’est une véritable horreur.
    Bon début de semaine et fin de mois.
    Bisoux, cassandre

  3. Chadou dit :

    Bonjour Cassandre…je suis heureuse de ne jamais avoir eu a supporter de tel dérèglements ça ne doit pas être facile à vivre ! Beau mercredi ma douce et gros bisous ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *