Environnement : L’eau, la boisson venue du ciel

Alimentation : Le fer
13 mars 2018
Bien – Etre : Massage et nudité
21 mars 2018

 

Comment se montrer + économes en cette ressource essentielle pour la vie ?

 

environnement,eau,maison,boisson,ciel

 

 

 

On peut adapter la qualité de l’eau utilisée à chacun de ses besoins.

 

Au jardin, pour la voiture, l’entretien, les sanitaires, le lave-linge et même la douche ou le bain, l’eau de pluie représente une alternative à la x économique et écologique à l’eau du réseau.

 

L’utilisation de l’eau de pluie offre en effet de multiples avantages.

 

Elle permet de réduire sa consommation de détergents, de se passer d’un appareil adoucisseur, d’atténuer les problèmes d’inondation, mais aussi d’obtenir une eau de boisson aussi pure et légère que les meilleures eaux minérales.

Tout en étant bien moins chère !

 

Le meilleur usage de l’eau de pluie consiste en effet à produire sa propre eau alimentaire potable.

Cela ne s’improvise évidemment pas.

Outre une citerne de capacité suffisante, il faut prévoir l’achat d’un groupe hydrophore et d’un système de filtration efficace.

 

1ère solution : Les filtres bactériens.

Equipés d’un filtre et d’un autre au charbon actif, ils éliminent 98 à 99% des bactéries de l’eau, les odeurs et goûts désagréables, ainsi que la plupart des pesticides éventuels.

Ils sont aussi la solution la – chère pour potabiliser l’eau de pluie.

Cependant, ils ne modifient pas la composition chimique de l’eau, et n’éliminent donc pas les sels minéraux.

 

2/ + chère, mais + efficace, l’osmose inverse élimine non seulement les bactéries et les virus, mais aussi la + grande partie des sels minéraux présents dans l’eau, y compris les nitrates, les métaux lourds et les pesticides.

 

L’osmose inverse corrige même l’acidité de l’eau.

L’eau osmosée est donc très légère et très douce.

 

Dans les 2 cas, il est prudent de s’assurer un service après-vente pour les contrôles et les entretiens.

Car ces filtres nécessitent un entretien rigoureux, qui, s’il n’est pas réalisé régulièrement, peut entraîner des problèmes de relargage de polluants dans l’eau consommée.

 

Dernier détail, qui a son importance, il faut environ 10 ans pour amortir une installation à eau de pluie pour usage sanitaire, mais qq années seulement si l’on opte pour la potabilisation.

La plupart du temps, une installation réalisée dans une habitation existante sera + onéreuse que celle prévue lors d’une construction neuve.

Il faut compter de 1.000 à 2.000 € en moyenne.

 

Le meilleur usage de l’eau de pluie consiste à produire sa propre eau alimentaire potable.

 

 

2 Comments

  1. nays dit :

    bonjour Cassandre
    je vénère l’eau si je puis m’exprimer ainsi..nous faisons le maximum avec l’eau de pluie mais encore faut il avoir la chance de’ pouvoir le faire surtout ici en wallonie où elle est plus chère qu’ailleurs 🙁
    bon produire l’eau de consommation ça je ne fais pas 🙂 un entretien rigoureux c’est déjà pas notre truc ça ..jeune on peut amortir ces appareils mais plus a notre âge 🙂
    voilà que partout maintenant des particules de plastiques se baladent dans l’eau en bouteille et celle du robinet pff
    plus facile a l’heure actuelle de savoir quoi manger et quoi boire 🙁
    doux WE Cassandre bisous et au gamin Pirate ☺♥

  2. honorius dit :

    J’ai depuis un moment déjà un système double filtration, c’est vrai qu’il faut veiller régulièrement au nettoyage des filtres et du système et changer aux bonnes dates ce qu’il faut changer, pour avoir toujours une eau impeccable. Bisous du vieux soricer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *