Bruxelles : Koekelberg racontée par ses rues

Bien-Etre : Massage personnel
27 octobre 2018
Animaux : Calculer la dangerosité d’un chien
4 novembre 2018

 

1/ Rue du Cubisme :

Cette rue a été créée en 1921 et officiellement baptisée rue du Cubisme en 1923.

Elle s’appelait jusque là rue Nouvelle.

 

Elle se situe sur un ancien étang entièrement comblé qui se trouvait devant le château seigneurial de Koekelberg.

L’origine de son nom reste assez mystérieuse mais voici néanmoins une explication possible.

La rue du Cubisme tiendrait son nom de la volonté du bourgmestre de l’époque, M. Vanhuffel, de promouvoir les arts et les artistes d’avant-garde, regroupés autour de Georges RENS, Pierre-Louis FLOUQUET, Victor et Pierre BOURGEOIS, Ferdinand SCHIRREN et Gustave FONTAINE.

La plupart de ces artistes auraient dû occuper des logements sociaux des nouvelles constructions situées dans la rue car ils étaient tous très pauvres à l’époque.

Le décès de M. Vanhuffel ne permit pas cette installation qui s’accomplit 2 ans + tard à Berchem-Ste-Agathe, à la ” Cité Moderne”, où ils résidèrent presque tous jusqu’à la fin des années 30.

C’est au coin de cette rue avec la rue J. Jacquet que se trouve l’école d’enseignement spécialisé “La Famille”.

 

2/ Rue Jules Debecker :

Cette rue, située derrière la maison communale et parallèle à la rue de l’Eglise Ste-Anne n’a été ouverte qu’en 1905 et a reçu le nom du 5ème bourgmestre de Koekelberg ( 1892-1896 ).

Echevin en 1891, puis bourgmestre, il mourut en fonctions en 1896.

Il était architecte de profession, talentueux en outre, et originaire de Nivelles.

Ses capacités professionnelles servirent la commune à cette époque de tractations avec les sociétés immobilières pour l’aménagement du quartier du “Plateau” et du tracé du bd Léopold II.

C’est également dans la rue J. Debecker que se trouve la section secondaire de l’institut des Ursulines.

3/ Rue François Delcoigne :

La rue est mentionnée sous ce nom dès 1898, et rappelle un échevin ( de 1891 à 1895 ) qui fut pressenti en 1892 comme bourgmestre, mais qui refusa la charge, finalement proposée à Jules De Becker.

C’est dans cette rue qu’est située l’école communale Armand Swartenbroeks ( Bourgmestre de 1956 à 1971 ) sur un terrain acquis en 1899, et qui s’étend jusqu’à la rue des Tisserands.

Au n°25 se trouve l’espace Cadol, abritant le centre culturel et la salle communale des fêtes.

On y trouve également le Home Jourdan : cette maison de repos fut inaugurée en 1897 grâce à un legs très important du Dr JOURDAN, généreux mécène, qui fit de même pour St-Gilles  et pour Etterbeek ( cfr la rue Jourdan à Saint-Gilles et la place Jourdan à Etterbeek ); le bâtiment initial, devenu vétuste, fut démoli en 1973 et la nouvelle construction, siège du CPAS de Koekelberg, fut inaugurée en 1979.

Au n°49, se trouve le site des anciennes Brasseries De Boeck qui accueille à présent des logements.

Le square de Noville se situe juste en face.

Ce petit espace vert a  été réaménagé pour le + grand plaisir des riverains.

4 Comments

  1. dom dit :

    Il faut connaitre bruxelles pour apprécier.
    Bonne fin de mercredi, là, il pleuviote !
    Pour la carsat, il faut attendre car ils réétudient le dossier, bien sûr …
    Bisoux, chère cassandre ♥

  2. nays dit :

    je découvre ces lieux Cassandre et les personnages, je ne connais que peu Koekelberg a part la basilique et pourtant j’y ai habité chaussée de Jette, je pense que c’était Koekelberg

    passe un bon WE (presque) bisous et au gamin Pirate ☺♥

  3. chevrette13 dit :

    BONJOUR
    On ne connaît pas encore Bruxelles pourtant nous voyageons pas mal
    bonne journée

  4. Francine dit :

    bonjour, je ne connais pas grand chose de Bruxelles, j”y suis allée pour le Flower Carpet en 2016,, ça m’a laissé peu de temps pour visiter la ville; la Grand Place est magnifique et j’y retournerais bien; bonne journée, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *