Leçons de vie

Lessive : Trucs et ficelles
8 novembre 2018
Coiffure : Tout en raideur
16 novembre 2018

 

Donner le meilleur de soi-même au meilleur moment, surmonter ses échecs…

Les “sportifs du dimanche” ont bcp à apprendre des futurs champions professionnels qui sont au top de leur forme…

 

1/ Définir un objectif réaliste :

Les sportifs de haut niveau se fixent des objectifs à court et à long terme.

Il est essentiel de placer la barre assez haut, tout en restant réaliste.

Des objectifs inaccessibles démotivent et frustrent terriblement les sportifs.

 

2/ Collaborer :

Collaborer au sein d’une équipe est de + en + important dans notre société.

Pour pouvoir fonctionner dans un groupe, il est nécessaire d’avoir certaines qualités : bien se connaître ( ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire ) et avoir le sens de la responsabilité.

Il faut aussi savoir que c’est l’équipe qui compte et non pas les résultats personnels.

 

3/ Repousser les limites :

On le sait tous : c’est en se demandant toujours un peu + qu’on va évoluer.

C’est à l’occasion de challenges de ce type qu’on pourra atteindre l’état de “flow”.

C’est le moment où on s’abandonne complètement à ce que l’on fait, on n’a plus conscience du temps qui s’écoule.

Ne pas avoir peur de repousser les limites ou de tenter de nouvelles expériences.

 

4/ S’entraîner et persévérer :

Le succès n’est pas le fruit du hasard.

C’est une question de concentration, de persévérance et de travail harassant.

Il faut savoir continuer de perdre du sang, de la sueur et des larmes, c’est là le secret.

En tant que sportif de haut  niveau, on doit pouvoir faire des sacrifices pour gagner : aller se coucher tôt, ne pas boire d’alcool, manger léger….

On ne vit que pour le sport.

 

5/ Surmonter les échecs :

Nous avons tous déjà accusé des échecs dans la vie.

L’important est de bien réagir et de pouvoir les surmonter.

Si on se laisse abattre, on aura des difficultés à s’en sortir.

Il existe des situations auxquelles on ne peut rien changer mais on a toujours le choix dans l’approche positive ou négative.

 

 

4 Comments

  1. quel programme! Si je l’applique et étudie chaque point, crois-moi, je ne vais faire aucun sport car, je connais!, c’est du boulot, de la persévérance, pour non seulement le dimanche mais tous les jours, avant le petit déjeuner, faire les étirements, et s’astreindre, s’astreindre, faire attention à ce qu’on mange…. Rassure-toi, j’arrête! Bonne journée, Gisèle

  2. dom dit :

    Mon chéri est un ancien marathonien et la vie d’un sportif est vraiment spéciale.
    Tout est à surveiller …
    Obligé d’arrêt suite à un grave accident qui s’est terminé par une arthrodèse des cervicales, il n’a plus le droit de courir …
    Le sport est un ami contraignant mais qui ne nous veut que du bien !
    Bon début de semaine !
    Sans liste de tout ce qui ne va pas …
    Bisoux, chère cassandre.

  3. nays3 dit :

    hello Cassandre
    autant j’aime nager marcher danser jadis faire du cheval etc…le ” sport ” au sens propre pas trop mon truc…y a des grands sportifs qui tombent ” raides ” aussi
    j’aime bien ne pas me forcer a faire quelque chose je ne me pose pas ” de but ” je fais c’est tout
    douce soirée Cassandre bisous et au gamin Pirate ☺♥

  4. francine dit :

    bonjour, je ne suis même pas une sportive du dimanche, je déteste le sport et je me retrouve contrainte à en faire ! alors tu imagines comme je suis contente; et je dois repousser mes limites pour obtenir des résultats 🙁 bonne journée bisous;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *