Les silicones volatiles
30 juin 2019
Prendre sa peau en main
24 juillet 2019

Cédons à la tentation du divin Café.

Son arôme intense est très prometteur et alimente le désir.

Découvrir les bars à café.

Aucun pays au monde ne compte autant de bars à café que l’Italie.

Il y en aurait + de 150.000 , soit 1 pour 380 habitants.

Le bar à café :

est une balise sociale dans la vie de chaque Italien, un rendez-vous quotidien
qu’il ne manquerait pour rien au monde.

La pause-café est sacro-sainte et la préparation du café un art.

Tout Italien :

commence traditionnellement sa journée avec une grande tasse d’un délicieux cappuccino.

Dans le courant de la journée suivent alors différentes petites tasses d’espresso, + serré.

Un savoureux café :

confère en effet toujours une dimension particulière à tout bavardage à toute pause,
à toute compétition sportive suivie à la télé ou à la lecture du journal.

Chaque événement fait l’objet de bien des discussions dans les bars à café.

Les Italiens adorent également y regarder les passants ( de préférence les passantes ).

Le premier café en Europe a été créé à Venise en 1645.

Le début d’une tradition en Italie et bien au-delà.

Qui ne connaît le “caffè Florian”,

le superbe café de la place Saint-Marc à Venise ?

Fondé en 1720 par Floriano Franscesconi sous le nom “Caffè alla Venezia Trionfante”,
il est un centre d’attraction touristique où il faut parfois faire la file pendant des heures
pour un café et une pâtisserie.

A l’origine,

le bar à café était un lieu de rencontre de la noblesse vénitienne.

Pendant que ces Dames et ces Messieurs distingués savouraient leur glace,
la plèbe n’était pas la bienvenue.

Peu à peu, le café s’est toutefois immiscé dans toute la société
et le grand public fréquente les bars à café assidûment.

Historique et tendance :

Presque chaque ville importante en Italie dispose encore de grands cafés historiques,
tous très prisés depuis des années.

Caffè Greco” et “Caffè Aragno” à Rome par exemple.

Ou “Caffè Gambrinus” à Naples, “Caffè Pedrocchi” à Padoue,

Caffè Tommaseo” et “Caffè San Marco” à Trieste.

Ne surtout pas oublier les cafés “Platti, San Carlo, Fiorio, Baratti et Milano” à Turin,
réputés bien au-delà des frontières.

Parallèlement à ces classiques,

il existe aussi une efflorescence de versions + tendance.

Des établissements élégants où jeunes et moins jeunes aiment à se retrouver.

C’est surtout Milan,

la ville de la mode par excellence, qui fourmille de petites adresses branchées :
Old Fashion“, “Tocqueville” et “Hollywood” ne sont que quelques exemples.

On y rencontrera de véritables amateurs de café, des trentenaires dans l’air du temps
et des passants, disons, de qualité.

Le dénominateur commun de presque tous les cafés est leur exploitation par de véritables passionistas
et la qualité exceptionnelle des cafés servis.

10 Comments

  1. Marité dit :

    Cela ne me surprend pas que l’Italie soit au premier rang pour ces bars à café. Le café y est excellent !
    Gros bisous

  2. Hélas (trois hélas), je ne fais pas partie des passionitas mais J’ADORE l’odeur du café que je buvais quand j’étais enfant , café mélangé avec du lait, le fameux café au lait bien sucré… Miam! Et puis un jour, sur les coups de mes 22 ans, je suis allée en Amérique pour y travailler… à New York, aux Nations Unis! Et là, j’ai décidé de devenir comédienne et de rentrer un jour en France avec des dollars pour “apprendre” mon futur métier (de comédienne). Mon souci était de dépenser le moins d’argent possible. Je me mise au Nescafé (pas si mauvais après tout) et surtout j’ai songé à économiser les 10 cents que coûtait le petit café après le déjeuner du midi. Triste histoire! De retour en France au bout de deux ans d’Amérique, j’ai remplacé ces ersatz de café et je me suis mise au thé en sachet, plus rapide à “fabriquer”!! Et je n’ai plus jamais songé au café (fini le nescafé! et fini l’espoir d’aller au Caffè Greco à Rome… triste tragédie pour moi comme vous l’imaginez CASSANDRE! Bonne soirée, Gisèle.

  3. dom dit :

    J’adore le café et ne saurais commencer ma journée sans mon café noir très fort et sans sucre.
    Je ne connais pas l’italie et ses cafés mais je ne vais jamais prendre un café dans un bar, en france : je suis effrayée par le prix !
    ” Bon mercredi, avec des températures revenues à la normale.
    Il fait beau et chaud, comme en juillet, quoi !
    Gros bisoux ♥ “

  4. nays dit :

    hello Cassandre
    j’en apprend sur l’origine
    suis pas une buveuse de café, le matin un nescafé et c’est tout
    bonne journée a toi bisous et au gamin Pirate ☺♥

  5. Et surtout, en Italie, le matin de bonne heure, on prend son café avec une “dolci”, une douceur sucrée, servie avec grâce et prévenance.
    C’est une bonne façon de démarrer la journée.

  6. honorius dit :

    j’adore l’Italie et pas que pour le café ! gros bisous du vieux sorcier

  7. Quichottine dit :

    Cela ne m’étonne pas non plus… je ne bois pas de café mais mon époux si.
    Passe une douce journée. Merci pour toutes ces infos.

  8. chevrette13 dit :

    bonjour
    je ne bois pas de café mais une fois en Italie avec des amis ils ont voulu prendre un expresso, dans la tasse il n’y avait qu’une gorgée !!
    merci pour ton commentaire

  9. honorius dit :

    N’oublions pas que le café a aussi des vertus médicales, ça serait bon pour notre cerveau entre autre, mais comme tout, il faut en boire raisonnablement ! Bisous du vieux sorcier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *