La folie des animaux

Jean-Louis Murat : Dolorès
30 novembre 2019
Les plantes et nutriments pour le foie affaibli
23 décembre 2019

De l’amour à la rage.

Aimer son chien, son chat ou son poisson rouge, rien de plus normal.

Parfois, pourtant, la relation dérape.

Lorsqu’on organise un mariage pour son toutou, qu’on le fait empailler ou qu’on lui paie une psychothérapie, l’amour se transforme en folie furieuse.

On sait, depuis longtemps, que les animaux exercent une influence positive sur les êtres humains.

Leur compagnie aide à conserver une bonne santé, tant physique que mentale.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’ils sont fidèles, offrent leur amitié, font rire et aident à déstresser.

Voici ce que les psychologues qui étudient les relations hommes/animaux, remarquent :

On a de moins en moins de contacts avec la nature, mais on place de grandes plantes vertes dans le salon
et on adopte des animaux de compagnie.

Grâce à eux, on peut aussi recréer des liens sociaux.

C’est un aspect important pour les personnes âgées ou esseulées.

Lors des promenades avec leur chien, ils sortent de chez eux et rencontrent des gens.

La présence d’animaux dans la maison a encore bien d’autres avantages :

On a pu prouver, par exemple, que les cardiaques guérissaient + vite en présence d’un chien ou d’un chat.

Peut-être parce qu’ils nous transmettent leur sérénité, leur joie de vivre.

Ou parce qu’ils exigent leur dose quotidienne d’activité physique.

Quoi qu’il en soit, les résultats sont là.

1/ Des animaux traités comme des humains :

Parfois, la relation homme/animal dérape.

Les problèmes apparaissent quand on traite les animaux comme des humains.

Des toutous vêtus d’habits coûteux ou qui prennent place à table, des chats qui dorment
dans le lit de leur maître, les exemples ne manquent pas.

A plus ou moins long terme, ce genre d’attitude finit toujours par mal tourner.

Quand on gâte son chien et qu’on le fait dormir dans son lit, on pense bien faire.

Pourtant, il va finir par se considérer comme notre égal, mordre et ne plus obéir.

De même, quand on accueille tous les chats du quartier, on oublie que les félins ont besoin
de délimiter leur territoire.

S’ils n’ont pas assez d’espace, ils stressent, s’énervent l’un l’autre et sont malheureux.

D’autre part, lorsqu’on prend son chien pour son enfant, qu’il s’assied sur les genoux, mange du chocolat,
porte un manteau pour sortir…on lui fait autant de tort qu’à soi-même.

On s’accroche à son amitié au lieu d’essayer d’établir des rapports avec d’autres humains.

C’est bien compréhensible :

Les relations avec les animaux sont beaucoup plus simples, un animal reste fidèle, quoi qu’il arrive.

Avec les hommes, c’est plus compliqué : la relation se construit, l’autre réagit, on ne peut l’éduquer à sa manière.

Il s’agit d’un vrai rapport d’adultes.

2/ Fidélité ou amour ?

Les chiens sont fidèles, on a parfois l’impression qu’ils nous comprennent…
mais de là à parler d’amitié, il y a un grand pas.

Pour la simple raison qu’un animal ne nous juge jamais.

Si on commet un meurtre, il reste à nos côtés, comme si de rien n’était.

Est-ce encore de l’amour ?

Un chien suit son instinct, qui lui dicte une confiance aveugle en son maître.

Cela n’a rien à voir avec l’amour ou l’amitié.

Les hommes projettent leurs sentiments sur les animaux, alors que ceux-ci “fonctionnent”
tout à fait différemment.

On ne va pas jusqu’à dire que les animaux ne développent jamais de relation particulière avec leur maître.

Mais il ne faut pas confondre celle-ci avec un comportement humain.

Un chat qui se couche sur le lit quand on est malade n’a pas pitié de nous, il aime être là où il fait chaud,
c’est tout.

Un chien qui reste à distance quand on est fâché, sait qu’il n’obtiendra jamais rien de nous
dans ces conditions.

En réalité, les animaux sont incapables de comprendre ce que l’on ressent, ils ont tout simplement appris à s’adapter à notre caractère et à notre humeur.

Les hommes projettent leurs sentiments sur les animaux, alors que ceux-ci “fonctionnent” tout à fait différemment

9 Comments

  1. dom dit :

    C’est bien d’aimer les animaux mais il ne faut pas que ça vire à la folie !
    Certains les placent au dessus de tout et veulent les faire ressembler à des humains mais on tombe dans une folie qui met ces pauvres bêtes à l’épreuve car ils ne comprennent pas.
    Ils ne demandent que notre amour et qu’on les nourrisse, pas à devenir semblables à nous !
    Bon week end avec le vent qui souffle toujours
    et la pluie par intermittence.
    Heureusement il ne fait pas trop froid …
    Gros bisoux, ma cassandre ♥

  2. nays dit :

    bonjour Cassandre
    je suis on ne peut plus d”accord avec tes propos..je trouve souvent même indécent de voir certaine personne traiter leur animal comme un enfant , ce faire du tort
    un animal est un compagnon de vie , ce qui me choque aussi c’est quand j’entends dire ” maman va te mettre un beau petit manteau ” etc…
    tu sais combien je les aime et les respecte

    bon WE Cassandre bisous et gamin Pirate ☺♥

  3. chat ou chien …plein de poils …que du bonheur ….pendant de longues années ….

  4. Jerry OX dit :

    Bonjour Cassandre, les animaux sont tellement attachants , touchantes que l’on ne peut que les aimer.

  5. francine dit :

    Bonjour, je ne suis pas d’accord sur tout, les animaux sont capables, pour certains, de ressentir nos sentiments ou douleurs, une chatte se couchait sur mon ventre dès que j’avais mal; mon vieux pépère, un jour de gastro terrible, est resté couché avec moi et me suivait comme un petit chien dès que je me levais et il se recouchait avec moi; mes chats dorment avec moi; le vieux chien des parents de mon mon ex avait pris l’habitude le matin de venir se glisser dans les draps, dans mes bras, sa tête sur mon oreiller, et gare si je bougeais, il grognait ! bon, c’était un très vieux chien, on lui faisait ses caprices; malgré tout je ne trouve pas que je dérape, mais je suis d’accord, un chien doit rester à sa place; je connais des gens qui mettent des robes à leur chienne, une cravate à leur caniche, j’avoue que là ça me dépasse ! je rigole, je viens de lire un comm, je dis souvent à mes chats viens voir maman, hi hi !!! je te souhaite une bonne journée, bisous

    • Cassandre dit :

      Tu as raison Francine, ….
      Dans la médecine holistique, il est reconnu que les chats et chiens ont leur rôle dans l’aide aux malades..ils accompagnent les patients et prennent sur eux les “mauvaises” énergies…surtout les chats qui se posent carrément sur les points stratégiques…
      Mon chat se collait contre ma tête lorsque j’avais des migraines épouvantables et il dort aussi avec moi, mon ancien craintif adoré…^^

  6. Ce n’est pas moi qui dirais le contraire au sujet de nos amis les bêtes, comme on dit! Mais quand même… un tout petit rectif: ma chienne ((celle de mon ex mari plutôt) sait très bien percevoir mes humeurs ou mes chagrins. Pour mes joies, elle n’a aucune réaction mais pour mes peines… réflexion faite, tu as raison,! Par contre, un jour, j’e me suis tordu le pied, j’ai poussé un cri… elle a émis un son de douleur, elle aussi! Mais leur instinct est surprenant car ils nous sentent (moralement), pas question de tricher. Je t’ai déjà raconté l’histoire du calme d’un énorme chien qui gardait le bureau de son maître quand je me suis approchée de lui et l’ai caressé alors que je venais d’apprendre la mort de ma fille. Ce vide en moi (j’étais morte moi aussi forcément!), le chien l’a senti et SAVAIT qu’il ‘avait rien à craindre de moi. . Passe une bonne soirée, Gisèle

  7. chevrette13 dit :

    j’ai eu des chiens que j’adorais, je payais la nounou pour les garder lors de nos voyages mais ils n’ont jamais dormi dans mon lit…je n’aurais jamais eu envers eux des attitudes non respectueuses.

  8. Liliba dit :

    Les animaux, c’est comme pour tout le reste… les excès ne sont jamais bons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *