Enfants : L’obésite : Conseils préventifs

 

 

enfants, obésité,conseils,préventifs

 

1/ Etre vigilants avec les aliments à haute densité énergétique ( frites, saucisson, fricadelle, etc….), très caloriques et pas très chers ;

 

2/ Résister au maximum à la forte pression médiatique ( les “nouveaux” produits, les produits “dès l’âge de 6 mois”, les light qui n’en sont pas, les jolis dessins sur les emballages, etc….

Elle n’aide certes pas à avoir des repères;

 

3/ C’est la famille qui fait les courses, prépare les repas et non l’enfant ;

 

4/ Imposer à son enfant des rythmes de sommeil réguliers : les enfants qui dorment moins sont en général + gros, de même que les adeptes de la télé ou de l’ordinateur ;

 

5/ Si l’enfant est tenté de temps en temps par un chocolat ou des chips ( il suffit de voir les distributeurs ou les magasins à chaque coin de rue à la sortie des écoles ) , il n’y a pas de mal.

Savoir que l’équilibre alimentaire s’étale sur une journée entière ;

 

6/ Consulter tôt : une consultation/ an chez le pédiatre et le généraliste où l’enfant est mesuré et pesé est un minimum ;

 

7/ Si l’enfant souffre d’un problème de poids réel, savoir qu’on n’est pas seul : il existe des lieux d’aide à la prise en charge, tant pour les parents que pour les enfants.

Ne pas avoir honte de demander de l’aide aux professionnels de la santé.

 

Enfants : Le sommeil

 

Rediffusion :

 

 

enfants,sommeil,endormissement

 

 

Pendant les vacances, l’heure du coucher ( et, de ce fait, celle du lever) est généralement assez tardive.

 

Durant la période scolaire, au contraire, beaucoup d’enfants sont fatigués, éprouvent des difficultés à se concentrer, somnolent, ce qui peut entraîner une chute des résultats scolaires.

 

Quelle est la durée de sommeil idéale ?

Celle-ci varie d’un enfant à un autre.

Pour avoir une estimation des besoins en sommeil de votre enfant,

 

 

Voici un petit test :

Le laisser se lever de lui-même pendant une semaine et ensuite faire la moyenne des sept nuits écoulées.

Pour avoir une idée de l’importance du sommeil, sachez qu’un enfant de 13 ans a encore besoin de dormir 9 heures en moyenne pour être en bonne santé et travailler correctement à l’école.

 

Avoir un rythme de sommeil régulier est un bon début mais il faut aussi de bonnes habitudes.

 

Eviter les repas copieux, les boissons gazeuses ou la caféine avant le coucher.

Bannir de la chambre la télévision, l’ordinateur, les jeux et tous les objets qui peuvent retarder l’heure du coucher.

 

Il vaut mieux instaurer un environnement calme, propice à l’endormissement :

pas d’activité trop remuante avant le coucher, mais de préférence, une routine relaxante avant de dormir (une histoire, par exemple), la chambre sombre et le lit bien confortable.

 

 

 

1g655lk0

 

Enfants : Les enfants de la télé

 

 

 

dessin.JPG

 

 

Décidément, la télé ne veut pas que du bien aux bébés.

Plusieurs chaînes ( diffusées par satellite ) se partagent leur attention, dont certaines émettent sans interruption, tout au long de la journée et de la nuit.

Sans compter les programmes des chaînes câblées qui ciblent, elles aussi, en particulier tôt le matin, les enfants en bas âge.

Pour sélectionner ou commander les émissions “destinées à aider les bébés à s’épanouir en les familiarisant aux couleurs, en stimulant leurs sens et leur concentration….”, les patrons s’attachent les conseils de psychologues.

C’est donc en toute confiance et sans hésitation que les parents occupés allument le téléviseur.

Pourtant, les spécialistes sont inquiets.

 

Ce type de chaîne pose 4 problèmes graves..

 

1/ Le développement d’un jeune enfant passe par la motricité et la capacité d’interagir avec les objets qu’il rencontre.

Le temps passé devant la télévision ( qui rassurera les parents parce qu’elle est présentée comme fabriquée pour les tout-petits ) risque de l’éloigner des activités motrices, exploratrices et interhumaines, fondamentales pour son développement.

 

2/ On sait aussi que l’enfant ne se développe et n’établit une relation satisfaisante au monde qui l’entoure, que s’il peut se percevoir comme un agent de transformation de ce dernier.

C’est ce qu’il fait qd il manipule de petits objets autour de lui.

L’installation d’un tout-petit devant un écran pourrait réduire son sentiment de pouvoir agir sur le monde et lui donner l’impression d’être seulement spectateur du monde.

 

3/ Des programmes diffusés en continu peuvent inciter les parents à les utiliser comme un moyen facile d’endormir un enfant.

 

4/ Enfin, de nombreux travaux scientifiques ont montré combien l’être humain est capable de s’accrocher aux éléments les + présents de son environnement.

De jeunes enfants confrontés sans cesse aux écrans risquent de s’attacher à ceux qui les “scotchent”, indépendamment de leur contenu.

Et de ne se sentir sécurisés que si l’un de ces fameux écrans est allumé près d’eux.

Les adultes qu’ils deviendront ne pourront plus se passer de la présence permanente d’un écran allumé à côté d’eux.

 

 

Enfants : Les 10 commandements de la salle de bains (2)

 

 

 

enfants,commandements,salle,bains

 

 

 

5 derniers commandements :

 

6/ Veiller à sa sécurité :

Au fur et à mesure que l’enfant grandit et s’assume, on commencera à le laisser seul dans la salle de bains.

A condition d’avoir un robinet mélangeur parfaitement sûr, un tapis anti-dérapant et une armoire fermée à clé pour les appareils électriques et autres objets dangereux.

 

7/ L’encourager :

Focaliser sur ce que l’enfant fait bien plutôt que sur ce qu’il fait moins bien.

Donner des instructions claires.

Pour un enfant, “Tiens tes mains bien fermées” est bcp + clair que “Ne laisse pas couler le shampooing”.

 

8/ Fonctionner par alternatives :

Un enfant qui a le choix est + coopératif.

Lui demander : “Avec lequel de ces 2 shampooings veux-tu te laver les cheveux ?”

Cela fonctionne mieux que : “Lave-toi les cheveux ! “

Inutile de donner des ordres.

 

9/ Eviter toute discussion lorsque l’enfant s’obstine :

Détourner son esprit de la situation conflictuelle, par exemple en le chatouillant à l’improviste.

Les jouets de bain peuvent aussi jouer leur rôle ici.

 

10/ Ne pas être trop perfectionniste :

Les débuts ne sont jamais simples.

Ne pas exiger de son enfant qu’il soit parfait du 1er coup.

C’est impossible.

Lui donner la liberté d’essayer, de se tromper, de recommencer.

De grandir !

 

 

 

Enfants : Les 10 commandements de la salle de bains (1)

 

 

 

 

enfants,commandements,salle,bains

 

 

 

5 premiers commandements :

 

1/ Le laisser choisir :

Emmener son enfant au magasin, pour qu’il choisisse un savon ou un shampooing à son goût.

Lui faire sentir les produits avant qu’il se décide.

Si l’enfant est impliqué dans le choix et l’achat des produits, il aura à coeur de les utiliser.

 

2/ Le nommer “assistant de salle de bains”:

Les enfants sont fiers d’aider leurs parents.

Leur donner des responsabilités.

Les charger, par exemple, d’ouvrir le robinet et de préparer l’essuie de bain.

 

3/ Retomber en enfance :

On l’avoue : qu’y a-t-il de + gai que de jouer dans l’eau et de faire des bulles de savon ?

Si la salle de bains est éclaboussée à la fin de l’aventure, ce n’est pas très grave.

On essuiera tout cela ensemble.

 

4/ Prendre le temps :

Ne pas être impatient, laisser à son enfant le temps de faire sa toilette tranquillement.

La plupart des bambins se montrent récalcitrants qd on les presse inutilement.

 

5/ Acheter une radio waterproof :

Il la réclame ?

Céder ! Les enfants adorent la musique et le rythme.

Fun garanti dans la salle de bains !

 

 

Enfants : Le babymassage

 

Résultat de recherche d'images pour "baby massage"

 

 

 

Le babymassage a pour vocation d’apporter bien-être au bébé, de lui faire prendre conscience de son propre corps et de la relation à l’autre.

Bien avant tout soin médical, il est un moyen doux et “naturel” de lui montrer son affection.

 

 

Dans les sociétés africaines et orientales, les femmes ont appris cet art profond, simple et très ancien, qui se transmet de mères en filles.

Dans notre société occidentale, cette pratique est peu connue, trop souvent négligée, voire mal interprétée.

 

 

Pourtant, elle aide l’enfant à accepter confortablement le monde et le fait sourire à la vie.

 

 

L’enfant a besoin d’être nourri, certes oui, mais pas uniquement de lait dans son ventre.

Il faut “parler à sa peau” ( F. Leboyer) qui a autant de besoins que son ventre : le prendre dans ses bras, le caresser, le masser…tout naturellement.

Lors du massage, le bébé coordonne toutes ses sensations tactiles, visuelles, auditives.

On parle dès lors de langage corporel, car c’est le 1er moyen dont il dispose pour se percevoir dans le monde qui l’entoure.

 

 

Le babymassage peut être pratiqué sur tous nouveaux-nés, même prématurés, ou bébés à partir de 2 mois.

Durant les 1ères semaines, on ne parle pas réellement de massage : on pratique des tapotements ou des effleurages très localisés, légers et simples comme des caresses.

Il s’agit d’un contact sans trop de stimulation ou l’écoute sensorielle et sensitive est très attentive

Petit à petit, la “technique” évolue, les gestes deviennent plus amples, plus sûrs mais en aucun cas, il n’est un massage musculaire.

 

 

Le babymassage se pratique dans une ambiance familiale.

La maman et le papa sont les personnes idéales pour masser bébé.

Les frères et soeurs + âgés, si les parents le permettent, peuvent pratiquer le massage.

Les professionnels de la naissance et de la petite enfance organisent de + en + régulièrement des séances d’initiation aux massages.

Se renseigner.

 

 

 

Enfants : Soins des dents

 

 

 

enfants,soins,dents,8,12,ans

 

 

Entre 8 et 12 ans :

 

Dès l’âge de 8 ans, les enfants sont très habiles avec la brosse à dents.

Il est cependant recommandé de continuer à contrôler le brossage et de redonner un petit coup de brosse soi-même si nécessaire.

Il y a en effet de grandes chances que l’enfant ne s’exécute pas tous les jours avec la même motivation…

 

Le fil dentaire :

Expliquer à l’enfant comment passer le fil dentaire.

Cela permet de bien nettoyer les molaires et les espaces entre les dents.

 

La brosse à dents la + efficace possède des poils de différentes longueurs.

La brosse à dents électrique constitue aussi un choix judicieux.

 

Astuce :

Utiliser un minuteur pour se brosser les dents.

2 minutes, ni plus, ni moins.

Cela fonctionne bien et évite toute discussion !

 

 

 

Dès que les poils d’une brosse à dents montrent des signes de fatigue, il est temps de la remplacer.

En tout cas, mieux vaut acheter une nouvelle brosse à dents tous les 3 mois, à chaque changement de saison par exemple.

 

 

 

 

Enfants : Le brossage des dents de 0 à 2 ans

 

 

brossage.jpg

 

 

 

Le brossage des dents des tout petits :

 

De 0 à 2 ans :

 

La 1ère dent :

Dès que la 1ère dent de lait est apparue, on peut commencer à la brosser.

Cela se produit généralement aux alentours de 6 à 8 mois.

Le brossage gagne en importance à la sortie des 1ères molaires ( souvent vers le 1er anniversaire ).

En raison de la structure compliquée de ces dents, des restes de nourriture s’y logent facilement.

 

 

A quelle fréquence ?

En théorie, un brossage / jour suffit.

De préférence, juste avant le coucher, de sorte à protéger les petites quenottes pendant la nuit, alors que la bouche produit moins de salive.

Cela dit, il n’est jamais trop tôt pour prendre de bonnes habitudes, ne pas tarder donc à passer à 2 brossages / jour.

 

 

Comment ?

Utiliser une petite brosse à dents souple afin de frotter légèrement les dents.

Chez les tout-petits, un mouvement de brossage horizontal des faces intérieures et extérieures ainsi que du tranchant suffit.

 

 

Astuce :

Si les enfants n’aiment pas le brossage des dents :

Dès qu’on s’y met, on chante une chanson. 

Qd on sort la brosse à dents de la bouche du petit, on arrête de chanter.

Comme le petit aime entendre chanter, il nous laissera la plupart du temps lui brosser les dents.