Flandres : Hoeke : L’Eglise Saint-Jacques

 

 

 

Oostkerke (114).JPG

 

 

L’église Saint- Jacques Le Majeur, construite en gothique primaire.

 

 

Oostkerke (120).JPG

 

 

La tour et une des nefs datent encore du XIIIè siècle, l’époque où des marchands de Brême, Hambourg et Lubeck vinrent s’installer à Hoeke.

Hoeke, autrefois un hameau d’Oostkerke, devint même le centre du commerce allemand dans la région du Zwin. 

Très vite, la cité reçut des droits communaux et l’église fut construite grâce aux dons de marchands allemands.

Au XVè siècle et au début du XVIè, des inondations catastrophiques, des incendies et l’ensablement du Zwin entraînèrent la perte de son rôle d’avant-port de Bruges et de Damme.

Tout comme l’église Saint-Quentin d’Oostkerke, l’église de Hoeke fut gravement endommagée au XVIè siècle et au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Les alliés détruisirent la partie supérieure de la tour.

Aujourd’hui, l’église et son environnement servent de décor à de nombreux mariages.

 

 

Oostkerke (126).JPG

 

Hoeke possède aussi un moulin de pierre datant de 1840. 

Ce moulin est classé et sert de salle d’exposition au peintre wallon Charles Delporte.



moulin.jpg


 

 

Oostkerke (129).JPG

 

 

Allez les filles, on se groupe pour la photo !!


Oostkerke (130).JPG

 

Oostkerke (131).JPG

 

 

Bravo les filles, c’est parfait!!



 

Flandres : Hoeke / La Krinkeldijk

 

 

En bas de la digue qui longe le canal de Damme se trouve la Krinkeldijk.

 

 

Oostkerke (111).JPG

 

 

Oostkerke (112).JPG

 

 

La Krinkeldijk faisait autrefois partie d’un grand remblai de protection ( 1060 ) qui reliait Uitkerke à Knokke. 

Cette digue avait pour but de protéger la région des inondations.

 

 

Oostkerke (116).JPG

 

 

Le long du chemin, le Vuile Vaart, le ruisseau ..

Son nom – “vuil” signifie “sale” – peut faire craindre le pire, mais il n’en est rien.

 

 

Oostkerke (117).JPG

 

 

 

Bordé de chaque côté de saules têtards et de peupliers du Canada, il constitue même un agréable lieu de promenade.

En été, ses rives sont couvertes de végétations et de fleurs. 

 

 

Oostkerke (118).JPG

 

Oostkerke (121).JPG

 

 

 

 

Oostkerke (122).JPG

 

 

Oostkerke (123).JPG

 

 

Oostkerke (124).JPG

 

 

Oostkerke (125).JPG

 

 

Flandres : Le canal de Damme

 

 

Le canal Bruges – Sluis, mieux connu sous le nom de canal de Damme ( en néerlandais Damse Vaart ), fut creusé entre 1810 et 1815 par des prisonniers de guerre espagnols sur ordre de Napoléon, qui voulait à nouveau relier Bruges à la mer via Damme.

 

 

Oostkerke (88).JPG

 

 

Oostkerke (89).JPG

 

 

Rien ne fut épargné : ni les hommes, ni les belles maisons des nations de Damme. 

Tant de belles choses furent tout simplement démolies.

Au début, les prisonniers n’allèrent pas au-delà de Hoeke. 

Les travaux se poursuivirent ensuite jusqu’à Sluis. 

Mais le canal n’atteignit jamais Breskens, but final de Napoléon.

 

 

Oostkerke (95).JPG

 

 

Aujourd’hui, le canal de Damme est particulièrement apprécié par les pêcheurs, les promeneurs, les cyclistes et, en hiver, par les patineurs.

D’avril à septembre, un bateau emmène les touristes de Bruges à Damme et retour.


 

Oostkerke (106).JPG

 

 

Au loin, on aperçoit le pont de l’autoroute Knokke – Zelzate


 

Oostkerke (109).JPG

 

 

Dans le lointain, l’église et le village d’Oostkerke.


 

Oostkerke (90).JPG

 

 

Restaurant Ter Polders, petite halte le long du canal


 

Oostkerke (98).JPG

 

Flandres : Canal Léopold et canal de Schipdonk

 

Le canal Léopold et le canal de Shipdonk.

 

Oostkerke (74).JPG

 

Le canal Léopold fut creusé au XIXè siècle pour permettre l’écoulement des eaux entre les polders de Flandre-Occidentale et le Meetjesland, en Flandre-Orientale, et surtout entre Zelzate et Heist-sur-Mer.

Les travaux furent toutefois arrêtés qd il s’avéra que la liaison vers Zelzate pouvait aussi se faire par le Brakman.

 

 

Oostkerke (75).JPG

 

Quant au canal de dérivation de la Lys, mieux connu sous le nom de canal de Schipdonk, il fut creusé vers 1850 suite aux inondations catastrophiques de 1840 et 1841.

 

 

Oostkerke (78).JPG

 

Autrefois, le canal Léopold assurait l’écoulement vers la mer de l’excès d’eau – relativement pure – des polders vers la mer.

Par contre, le canal de Schipdonk évacue les eaux polluées de la Lys, du Tieltse Poeteke, etc…

 

 

Oostkerke (80).JPG

 

C’est pq les Flamands appellent souvent le canal Léopold le “Blinker” ( celui qui brille ) et le canal de Schipdonk le “Stinker” ( celui qui sent mauvais ).

Le canal Léopold et le canal de Schipdonk se côtoient fraternellement. 

Seuls qq mètres les séparent. 

Les berges extérieures sont plantées d’une double rangée de peupliers, qui se sont inclinés sous l’influence du vent.

 

 

Oostkerke (81).JPG

 

La digue est un merveilleux endroit, réservé exclusivement aux piétons et aux cyclistes. 

Elle constitue aussi une piste idéale pour les amateurs de patinage à roulettes.

 

 

Oostkerke (76).JPG

 

Oostkerke (82).JPG

 

Oostkerke (83).JPG

 

Le Moerader : large fossé qui traverse les prairies perpendiculairement au canal.

 

 

Oostkerke (84).JPG

 

Oostkerke (85).JPG

 

Flandres : Région des polders

 

Les amateurs de promenades dans la nature seront comblés : les environs de Bruges comptent une des + belles zones de polders de Flandre.

 

Oostkerke (62).JPG

 

Oostkerke (63).JPG

 

Les fervents de la marche et du vélo seront d’accord : les immenses polders autour de Zuienkerke, Oostkerke et Moerkerke au nord de Bruges et les zones boisées parsemées de châteaux au sud se prêtent merveilleusement à la promenade et à la randonnée.

 

Oostkerke (64).JPG

 

Oostkerke (65).JPG

 

Même si la vérité historique est différente, la région des polders au nord de Bruges est parfois appelée le pays de Tijl Uilenspiegel. 

Les polders sont en tout cas le résultat d’une lutte de plusieurs siècles contre la mer : par la construction de digues, le creusement de canaux d’évacuation et la plantation de peupliers du Canada sur les berges, l’homme est parvenu à assécher les schorres primitifs, régulièrement inondés, pour en faire des terres cultivables.

 

Oostkerke (66).JPG

 

 

Oostkerke (67).JPG

 

Au cours des promenades, on peut d’ailleurs observer les nombreux canaux d’évacuation et les criques, témoins silencieux des fréquentes inondations d’autrefois.

Ces polders sont devenus aujourd’hui une zone vouée à l’agriculture.

 

Oostkerke (68).JPG

 

Somptueux panorama sur les polders veinés d’eau.

Vaste paysage de polders, parsemé de multiples canaux typiques servant à l’évacuation des eaux.

 

 

Flandres : Oostkerke / Le château

 

 

 

Oostkerke (43).JPG

 

 

Oostkerke (45).JPG

 

De l’ancien château fortifié du XIVè siècle, il ne subsiste que le châtelet d’entrée entre 2 tours circulaires en briques, le pont d’accès et quelques communs.

 

 

Oostkerke (47).JPG

 

Oostkerke (49).JPG

 

Le pont-levis est devenu un pont en pierre flanqué de 2 lions portant les armoiries d’Oostkerke.

La majeure partie du château date de 1922.

 

 

Oostkerke (53).JPG

 

Le château d’Oostkerke est propriété privée.

 

 

Oostkerke (55).JPG

 

Oostkerke (57).JPG

 

 

 

Dans le lointain, se dresse la tour sans flèche d’Oostkerke.

 

 

Oostkerke (37).JPG

 

 

Oostkerke (42).JPG